Tom Pham Van Suu - L’instant

L’instant

 

 

Les nuits d’hiver sont longues

Et tout le monde dort

La tête tournée vers

Les toits obscurs

 

Des statues sombres

Amputées effritées

Les yeux tristes et clos

Pleurent les joies du jour,

 

Gisent seules en ce

Soir d’éternité noire

Tout est terne, morose,

Fatal et morne

 

Le chant, soudain

D’un oiseau éclôt, blanc

Pour que le jour fulmine

Il n’est pas encor cinq heures

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Tom Pham Van Suu

 

 

*

 

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×