TippiRod - Un violoncelle nommé "poilu"

Un violoncelle nommé "poilu"

 

On ne s'improvise pas chroniqueuse... Mon billet est juste la transmission d'un coup de cœur, un coup d'oreille ! L'émotion ressentie lors de mes pérégrinations automobiles à l'écoute d'une interview sur Radio Classique vendredi midi.

 

Un hasard très heureux qui permet sur ma route d'à peine quinze minutes de faire la connaissance de cet artiste Maurice Maréchal.

Une surprise de la vie comme j'aime en recevoir !

 

C'est Emmanuelle Bertrand la violoncelliste qui raconte...

 

Elle dit à peu près ceci,

 

 

Maurice Maréchal est un jeune violoncelliste à la carrière très prometteuse. Il vient de sortir brillamment du conservatoire de Paris, quand, hélas, la guerre est déclarée. La terrible guerre des tranchées de 14-18. Comme de nombreux compagnons, le jeune artiste de 22 ans est mobilisé.

 

Son violoncelle lui manque terriblement, il en parle sans arrêt. Jusqu'à certainement en lasser certains, dit la jeune femme dans un sourire que l'on devine à travers les ondes et à travers sa propre passion.

 

Pourtant deux de ces amis d'infortune, des ébénistes font lui faire un cadeau merveilleux. Ils vont lui fabriquer un violoncelle avec les moyens du bord ! Incroyable et prestigieux ! Les moyens du bord ? Des caisses de munitions allemandes !

 

Maurice se fera envoyer les cordes et autres petites pièces impossibles à réaliser par sa mère dans les colis autorisés.

 

Le violoncelle unique en son genre prendra forme au creux des mains de l'amitié. Il prendra vie grâce au cœur, à la solidarité des deux artisans à la sensibilité décuplée. L'instrument de guerre prendra âme sous les doigts de ce musicien hors pair. On l'appellera d'ailleurs « le violoncelle de guerre »

 

Maurice Maréchal aura ainsi retrouvé son ami fidèle et en jouera pour le bonheur de tous en si tristes circonstances - la musique peut-on l'espérer aura adoucie de quelques notes en des instants magiques et hors de tout, leur peine, leur exil, l'injustice de toutes ces années volées, de leurs vies en danger.

 

Il écrira aussi des carnets de guerre, « neufs carnets intimes » .

 

 

Ce sujet fera l’actualité de ce 11 novembre 2013.

 

En effet, Il sera un élément phare du festival « Notes d'automne »

 

qui se tiendra demain au Perreux-sur-Marne.

 

L'occasion de découvrir avec enthousiasme ce festival musical et littéraire.

 

Emmanuelle Bertrand interprètera plusieurs pièces classiques, dont la sonate de Claude Debussy qui fait partie intégrante de cette superbe histoire, puisque la partition sera dédicacée au jeune Maurice Maréchal par le compositeur.

 

Christophe Malavoy, l'acteur de cinéma français, récitera des extraits des carnets de Maurice Maréchal pour la partie littéraire du festival.

 

Notes d'automne qui fusionnent harmonieusement l'art littéraire et l'art musical, ainsi qu'en témoigne cette vidéo

 

 

 

 

 

 

 

Renaissance d'un instrument

 

 

Je ne vais pas vous en écrire davantage que ce que j'ai eu le bonheur

d'entendre. Peut-être vous donner l'envie comme moi, de cliquer sur quelques liens …

 

Vous étiez sans doute nombreux à connaître la belle histoire de cet artiste réputé comme l'un des meilleurs violoncellistes de tous les temps.

 

Ce sera pour moi, ma manière de célébrer cet armistice. J'ai défilé toutes mes années de primaire, enfant de l'école communale pour cette occasion en rejoignant mon grand-père parmi d'autres, au pied du monument aux morts qui se situait sur la place du Chateau entre les deux écoles maternelle et primaire, toujours existantes.

 

Voyez en ma démarche à travers ce coup de cœur, l'apologie de la paix en tout lieu sans utopie risible.

 

Le violoncelle de guerre a été baptisé « le poilu ». Conservé dans un musée, il a été reproduit à l'identique pour l'occasion.

 

*          *

*

 

Billet dédié à Liliane Collignon, chroniqueuse à suivre ici http://lilianecollignon.blogspot.fr/ et à Renaissance à découvrir également ici http://emecka.blogspot.fr/mais également dans les pages de Variations d'une plume.

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© TippiRod

 

*

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Eve Zibelyne (site web) 17/11/2013

Je reconnais le grand cœur de dame Tippi, je ne connaissais pas cette belle histoire, merci ma belle !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×