TippiRod - Arrêt sur images - L'ado geek

L'ado geek

 

Les idées dispersées trottaient dans la tête du journaliste. Il fallait qu'il retourne voir l'ado pour éclaircir certains points.

Le "Kévin" vivait chez ses grands-parents.

Il frappe à la porte de la chaumière aux volets bleus.

— Bonjour Madame, je ne veux pas vous importuner longtemps, mais je souhaiterais m'entretenir à nouveau avec votre petit-fils.

— Bien sûr charmant Monsieur ! Entrez je vous en prie… Toute cette histoire me tracasse, vous savez. Il n'est pas ressorti de sa chambre depuis votre dernière visite.

— Je crois que cela ne va plus durer longtemps, rassurez-vous, dit-il en souriant et en suivant cette petite dame bien fragilisée par tous ces soucis.

Elle frappe timidement à la porte et n'ose pas insister. Le journaliste aux allures de vieux loup de mer, passe poliment devant elle avec un signe apaisant de « laissez-moi faire » et entre ainsi dans la pièce mal éclairée.

— Bonjour jeune homme ! Dis donc tu vis dans la pénombre, tu vas t’esquinter les yeux

— B'jour

— Toujours sur tes ordis à ce que je vois !

—…

— Marrant ! Je t'imagine mal prendre des cours de musique et encore moins faire du basket

—…

— Bon ! Tu veux que je prenne mon smartphone pour te parler en tchat ?

— "L ...O… L", épelle le jeune homme en insistant bien sur chaque consonne pour confirmer la lourdeur du propos

— Ouais ok ! Je suis ringard, je suis un "noob" pour toi ! Pas de problème! mon gars ! Mais vois-tu là, le vieux brisquard que je suis passe pour la "MAJ", la mise à jour qu'a pas l'air automatique ! Ton disque dur a chopé des virus, Petit et va falloir vite fait me retrouver un point de restauration correct !

— Pff...

— Tu peux souffler. J'ai remis quelques pièces en place et ta carte mère a du souci à se faire.

— "OSEF" tu connais ?

— On se tutoie ! Parfait, tu me donnes le ton ! Tu me dis ce que tu fichais au basket et à la guitare ? T'es plutôt "no life" toi non ?

— Ben justement ça chagrinait mes grands-parents. J'ai fait un effort. Faudrait savoir !

— Faut dire que quand on voit ta piaule, y a de quoi se faire du mouron… Tu crèches à plein temps ici, tu fais resto, tu fais poubelle, t'as un jules aussi sous le lit ? Ah non ! Peut-être que tu pisses par la fenêtre !

— Oh ça va hein ! J'vous ai rien fait moi

— À moi non... mais à ton prof de gratte-entraineur et à son épouse, tu crois que t'as rien fait ?

— C'est pas moi... C'est la bourge... J'ai juste suivi son plan

— Ouais ouais, j'ai bien capturé l'écran figure-toi ! Seulement faut que tu fiches tous tes ragots à la corbeille et définitivement ! Pourquoi t'as bavé de telles conneries ?

— Y a pas de fumée sans feu... Le mec est sûrement un "boss" pour que la bourge lui en veuille à ce point.

— Pas de fumée sans feu… C'est ça oui ! Tu te rends compte des dégâts que ce genre de proverbe peut faire. Tu peux être content de ce que tu as attisé dans le village. Le feu et la fumée ne sont pas près d'être dispersés. Mais cette fumée-là, crois-moi P'tit gars, elle va te piquer les yeux et tes ordis et tes potes du net ne pourront rien pour toi. Va falloir effacer les fichiers temporaires, c'est moi qui te le dis et être plus clean que çà.

—…

— Comment qu'elle t'a contacté, la bourge ? Et surtout comment t'a-t-elle appâté pour que tu fasses un témoignage pareil ?

— Elle matait mon avatar. C'est pas la première fois qu'elle trainait au gymnase.

— Ton avatar au gymnase ? Ohhh ? Tu te fous de moi ?

— Non c'est un avatar pour "cosplay" qu'on a sur nos affaires "AFK", dehors comme repérage entre nous... Nos blousons, nos casquettes, nos valoches...

— Un écusson de rassemblement en quelque sorte ? Et alors ? Elle était de ton groupe la bourge ?! Elle te "likait" la page ?

— Ben ch'ais pas, mais en tout cas ça la branchait grave

— C'était quoi ? Un truc d'étoile de mer, je parie ? Ça grouille en ce moment

— Ben ouais. Les étoiles de l'amer, c'est notre marque de fabrique. On s'est créé notre "MMORPG" à travers le monde. L'avatar a fait son taf, il l'a attirée comme un phare.

— Parfait comme jeu de rôles ! Tu pouvais pas rêver mieux ! Faire accuser un homme de toutes sortes de saloperies et l'envoyer en taule. Là, c'est pas à travers le monde, c'est à ta porte et c'est pas du virtuel ! Tu ouvres les yeux, un peu, sur ce que tu as fait ? Tu peux cliquer tranquille avec un truc pareil sur la conscience ?

— Pas le temps d'y repenser... Avec le matos qu'elle m'a payé j'ai de quoi m'occuper les neurones

Le journaliste sort dans le couloir. Il avait repéré le disjoncteur et d'un geste sec le fait sauter.

— Putain, c'est pas vrai ! S'exclame l'ado en bousculant violemment le bureau, la souris et l' écran total

— Non t'as raison, c'est pas vrai !

— Qu'est-ce qui se passe ? s'inquiète la petite dame en tablier tout fariné, du rez-de-chaussée.

— Rien de grave Madame, les plombs ont sautés. Je vais m'en occuper

— Ça va pas non ? Vous allez tout me planter, là !

— Pourquoi tant de bécanes d'ailleurs ?

— Évolution Mec ! Adaptation à chaque beug donc un XP, un vista, un 7, un 8 et je t'en passe, tu pigerais que dalle !

— Fais donc gaffe à ce que j' pige ! T'as pas idée ! Je peux être un très bon explorateur de ma fenêtre, tu sais !  Ma logique pourrait bien t'épater

— Ouais ben c'est bon ! "GG" le journaleux ! T'as tout bon, tu me "rebootes" STP "Roxor" !

— Elle t'a dit pourquoi elle lui en voulait tant à l'entraineur modèle ?

— Non, mais je l'ai pistée sur la toile et la bourge... elle connait de près le « beau comme mannequin pipeau  je sais tout sur tout et je tate aussi bien du ballon que de la guitare et inversement ma femme et la vie sont trop belles et je suis là pour toi mon ami ».

La bourge, c'est sa belle-doche !

— QUOI !!!!

Bouche et yeux complètement écarquillés, les étoiles de mer se mettent à danser harmonieusement dans son disque à cervelle et sa mémoire devient soudain très vive. Il assène un grand coup dans le dos du jeune "geek", quitte la place et comme une fusée, dévale les escaliers, son crayon fétiche sur l'oreille. Il redisjoncte le compteur au passage et ses lumières fusent !

Du couloir, en longeant la cuisine qui sent si bon les cookies IRL bien fumants, il crie sa victoire à la cantonade :

— En vous remerciant !

— Partez pas ! Partez pas, mon bon monsieur ! hèle la grand-mère en trottinant, je vous en ai cuisiné un, moi, de point de restauration correct...

— Eh ! C'est pas beau ça d'écouter aux portes, la p'tite dame ! C'est vrai que ça hume sacrément bon ! No problem ! Votre "Kévin" il va en croquer du frichti, ne vous inquiétez pas !

— Ce n'est pas "Kévin", qu'est ce que vous racontez ? Il s'appelle "Régis" mon ptit gars

— 'Tain Mamylie ! J'tai déjà dit de le dire à personne ! S'écrie l'ado en claquant sa porte à l'étage du dessus.

— Oh ! Quelle jeunesse ! C'est à n'y rien comprendre ! Son père ne voulait déjà pas que je l'appelle Gérard, voilà que le petiot ne veut pas de son prénom non plus !

Et moi alors ! Je me suis bien fait appeler Julie toute ma vie, est-ce que j'en ai fait toute une affaire ! Parait même que c'est revenu de mode... Va-t'en voir...

La vieille Julie referme doucement ses fourneaux. Elle grignote un biscuit tout chaud, en observant le journaliste par les carreaux.

 

*

 

A découvrir "Le nouchi du geek" Le dictionnaire du tech addict :

http://pykoty.wordpress.com/2012/12/28/voici-le-nouchi-du-geek-le-dictionnaire-du-tech-addict/

 

 

*           *

*

 

Tous droits réservés

TippiRod

 

*

Vous pouvez lire le 1er volet d'Arrêt sur images en cliquant sur le lien ci-dessous :


TippiRod - Arrêt sur images

Pour lire le second volet  d'Arrêt sur images :

TippiRod - Arrêt sur images - Lui

Pour lire le troisième volet d'Arrêt sur images :

TippiRod - Arrêt sur images - L'alibi

Pour lire le quatrième volet d'Arrêt sur images :

TippiRod - Arrêt sur images - L'étoile de mer

 

*

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. AlysonYsb (site web) 11/10/2017

http://8game.ir/profile/lucaeyre41

2. AlysonUam (site web) 08/10/2017

My friend and I went camping the other day. It was a horrific experience, as he wouldn't let me sleep all night. He kept talking about random subjects and cried about his wakefulness. I totally told him to here and deal with it.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×