TippiRod - L'histoire du petit bisou

L'histoire du petit bisou

 

544681 10151101741490872 498539517 nSource photo inconnue

 

 

Il était un petit bisou parti se promener.

Jeune coquin, il s'était échappé

Du giron familial, il en avait assez.

 

Il était né du fruit d'un baiser fougueux et d'une bise affectueuse.

 

Le temps était venu de vivre l'aventure, le moment décisif de sortir de l'école, où tous ses copains les bisous formaient une bande de joyeux drilles éparpillés et occupés à batifoler à toutes les cours.

 

Pour le distraire un peu, il y avait bien ses cousines, les pensées, dignes filles des sentiments et émotions. Et aussi les cousins, les sourires, aux pères éclatants, les rires de bon cœur – Petit bisou avait d'ailleurs un Tonton célèbre et réputé du nom de Tony Truand.

 

En somme, toute la famille était équilibrée, chacun y apportant son bécot.

 

Mais Petit bisou ne demandait qu'à s'épanouir, devenir grand.

 

Il convoitait d'oser le baiser de Papa. Devenir une bise respectable ne le passionnait pas. Et puis certaines d'entre elles ne se faisaient-elles pas claquer !

 

Seulement voilà ! Était-il un bisou fille ou un bisou garçon ?

 

Il avait beau observer les bisous de banc d'école, deviner le devenir d'un des leurs n'était pas évident. Aucun ne se ressemblait vraiment. Il songeait à Câlin, Furtif, Mutin, Timide, Fripon, Roudoudou aux poches remplies de bonbons, Pudique, Étourdi, Effronté Roublard et Rusé les triplés, Candide, Gros, Intrépide et son âme sœur Insolite,Tout doux...Tendre, son meilleur ami, Entreprenant son amoureux … et tous ceux qu'ils ne connaissaient pas encore.

 

Alors qu'il gambadait léger de liberté, un vieux mignon l’attrapa au vol

 

— Eh ! Petit ! Où t'envoles-tu comme ça, la bise au vent ?

 

— Je ne suis pas une bise, dites-donc !

 

— Ah bon ! Et comment le sais-tu ?

 

— C'est dans ma nature... Je le sens, répliqua-t-il avec une assurance maladroite.

Je veux être un baiser fougueux comme mon père et aussi un baiser langue heureux

 

— Courageux et téméraire ! Et connaisseur avec çà ! Rit le grand-père. Lan-GOU-reux, pas langue heureux, petit nigaud !

 

Vexé, Petit bisou se rengorgea :

 

 — Je veux être libertin et ne pas badiner. Je veux pas être une bise, je suis un garçon

 

— Je veux, je veux pas... Sais-tu seulement de quoi tu parles ! Apprends petit, que les bisous sont comme les anges...Ils n'ont pas de sexe !

 

— Manquerait plus que ça ! Rétorque le gamin médusé

 

— Eh non ! Où as-tu déniché que les baisers ne pouvaient être issus des roses et que les bises faisaient forcément chou bleu ! Tu es né, toi, dans une bassine de préjugés, mon bisou ! Retourne donc un peu user ta salive sous le préau pour y poursuivre tes classes.

Et puis il te faudra voyager aussi, visiter les pays de bonjour, cordialement, celui des poignées de mains et des saluts. Des régions plus tempérées et sans doute moins humides, tu reviendras peut-être, qui sait, en accolade !

 

 

Le vieil homme le regarda avec tendresse et après une courte pause lui murmura :

 

— Sois certain d'une chose, si tu es pur et sincère, même par milliers distribué, tu seras unique. Prends bien soin de celui à qui tu t'adresses, offre-lui toute ton attention, et là, mon bisou, tu deviendras grand, ton destin se dessinera tout seul.

Sois raisonnable et rentre vite chez toi, tu dois beaucoup manquer aux tiens.

 

— Mais je ne veux pas être raisonnable ! Je ne suis pas un bisou sage

 

Le vieux mignon éclata de rire !

 

Il taisait qu'un petit matin, ce jeune présomptueux, poserait sa candeur sur une peau de satin. En en découvrant la saveur — offrande de miel ou d'épice —, de bisou il deviendrait comme par magie, le bijou dont il parerait d'amour l'élu de ses émois.

Mille fois il serait récompensé d'avoir su gérer son impétuosité et son impatience.

 

De cela, il le sentait, jeune coquin doué d'une jolie sensibilité, ce petit bisou impertinent si pertinent, subodorait déjà le mystère délicieux. Attendri et si fier de lui, l'homme ému lui dit avec tendresse :

 

— Embrasse-moi mon mignon, tu as toute la vie devant toi pour ne pas être sage !

 

Renfrogné, Petit bisou rebroussa le chemin de son aventure

 

— Pff ! J'suis pas un mimi, d'abord ! Je rêve ou il m'a appelé « son mignon » ?

 

Quelques cailloux bousculés plus loin...

 

— Si ça se trouve, non contents d'être asexués, les bisous n'auraient pas d'âge non plus !

 

           Mais peut-être que... c'était bon...

 

 

à savoir !

 

 

 

 

*          *

*

 

 

Tous droits réservés

© TippiRod

Mai 2014

 

 

*

 

 

Pour découvrir l'univers sonore de TippiRod, veuillez cliquer sur le lien  ci -dessous :

 

http://tippirodvotreecho.blogspot.fr/p/pr.html

 

*

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Eve Zibelyne (site web) 06/07/2014

Un tendre, un gentil, un savoureux ! Chouette idée de mettre ainsi en scène le bisou, c'est envolé, charmant, avec cette touche à la Tippi que j'adore, merci !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×