TippiRod - Ta Majesté, Mon Immense...

Ta Majesté, Mon Immense...

20131028 125129 resized resized 1

 

En amie de toujours je viens te conquérir

En habit de velours pour ne pas te trahir

En petits pas légers pour d'abord te saluer

Te laisser reconnaître mon désir assoiffé

A bras de tout mon corps t 'embrasser enfin

Me laisser submerger au creux de tes confins

Je plonge en ton creux remontant ton échine

J'entre dans ton silence exil qui me câline

Tu épures mon derme d'un grain de sable coquin

Tu t'offres sans vergogne la courbe de mes reins

Te laisser m'avaler marquer ton impression

Boire ton écume blanche forcer mon impulsion

De mes joies ma douleur tout ce qui fait mon âme

Abreuve toi de moi rends moi légère et femme

Engourdir mes pensées en gommant mes cheveux

De mes cils incertains apercevoir les cieux

M'envelopper de tes algues que je prends par paquets

Recevoir leurs caresses dénuées de tout respect

Je veux te dominer et t'imposer mon rythme

Mais c'est bien toi la reine non déchue de ton isthme

De mes brasses énergiques dans ton flot impétueux

De mon souffle offert de mes poumons en feu

Tu joues de mes efforts, tu me fais rebondir

Tu espères me vaincre ne plus me voir jaillir

Alors je capitule et m'allonge sur ta houle

Je souris au soleil et te prends en pleine bouille

Tu es contente de toi et tu ris aux éclats 

Légèrement poussive je m'en donne à cœur joie

Je nage sereinement dans une béatitude

Totalement offerte repue de lassitude

Alors je m'autorise à sourire au nuage

Je pense à quelques vers d'un précieux langage

Pirouette je replonge ardemment dans ton ventre

De mon parcours tu m'offres le retour dans l'antre

Assouvie et ravie tu me vois repartir

Coléreuse tu te venges et veux me retenir

Tes fonds se font blessants et tes lames me fouettent

Tu oses me rejeter toute salée sur la grève

Tu voulais m'engloutir sans me laisser de trêve

Sans savoir que m'attendent les bras de mon aimé

Vers qui mes lèvres se tendent pour un baiser mouillé

Quelle soit dorée ou blanche ma peau est ruisselante

La vague lui a offert sa jouvence insolente

Satine aux parfums iodés habillée de soleil

A la fleur de ma peau il est ma fleur de sel

 

*

 

Tous droits réservés

© TippiRod

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. Louyse Larie 04/12/2013

Vêtue ce jour d'un manteau de velours, j'ai pris le temps de flâner en ce lieu !

C'est Tippiquement majestueux !

2. Eve Zibelyne (site web) 27/11/2013

Tippi marine aux saveurs iodées, l'eau est élément premier où nous nous sommes baignés, et la mer, la sauvage, est femme indomptée ! Tu lui fais un bel hommage que tu devrais mettre en bouteille pour ton prochain tour au bord de l'océan ? Qui sait ? Les vagues savent peut-être lire...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×