Thierry Tougeron - Poème à la météore…

Poème à la météore…

 

 

Le poète essaime les météores

Puise dans l’essaim

Et touche le sein

Avec ces files de mots comme de l’or

 

Léonides, Orionides et Perséides

Blondes et brunes peuvent passer

Le désir étreint seulement ses pieds

Par Une et ses bras de sylphide

 

Ces mots sont sa profondeur

Et il lui faut bien du labeur

Pour les associer dans la sueur

Fabriquer quelques gouttes de bonheur

 

Deux êtres devant une fenêtre, la fée et le poète

Dos au couloir, la prison dans le mouroir

Toucher la peau pour voir qu’il peut encore s’émouvoir

Et regarder au loin, ce chemin qui de deux ne fera qu’un

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Thierry Tougeron

 

*

 

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

×