Thierry Tougeron - Maritimes - Extrait XIV

XIV

 

 

 

Sur le bateau ivre


Je ne sais que vivre
En cale sèche
Et partir en fumée rêche
Au moins l’air porte au ciel
Et l’on se fait oiseau
Pour perdre ses oripeaux
Avoir la cervelle de moineau
Loin d’un amour on ne sent rien
Que la pureté du sentiment qui vous tient

 

 

 

 

*          *

*

 

Extrait de "Maritime"

Poésie de l'océan à La Rochelle

 

*

 

 

Tous droits réservés

© Thierry Tougeron

 

 

*

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×