Noël Vallier - Supplique - 17e Printemps des Poètes

Supplique

 

10346463 769363293101442 1749282897715466791 n

Texte publié dans le cadre du 17e Printemps des Poètes pour Variations d'une plume

 

*

 

 

 

C'est pour toi mon amour que mes mots se soulèvent
Et tes peurs et tes craintes que de les contenir
Me voici en maraude oui mon ange sans trêve
La nuit sur toi je veille et le jour je brandis

Je brandis oui mon coeur le glaive des poètes
Cette épée ce tranchant cette arme de vengeur
Ah oui je décapite j'étrangle j'époussette
Si tu savais amour dans ma tête ces rôdeurs

Je voudrais que tu saches j'aimerais que tu humes
Cette odeur de fumée tout près de l'encrier
A plonger mille fois dans la laque ma plume
Je m'éreinte je gueule des jurons de charretier

Ah je la sens en moi la révolte qui gronde
Et de mes mots ces maux que je ne peux tenir
Sur mon crâne ta frimousse et je refais le monde
Ta silhouette ton odeur et mes mots refleurir

Demain je posterai vers le ciel vers les anges
Quelques vains vers de plus une récitation
Et d'attendre cette fois un signe de l'archange
Tel un baiser de toi comme une communion

 
 
 
 
 
 

*         *

 

*

 

 

 

Tous droits réservés

© Noël Vallier

 

 

 

*

 

 

 

10 votes. Moyenne 4.60 sur 5.

Commentaires (2)

1. Vallier Noël (site web) 11/03/2015

Votre commentaire Roselyne ..... très beau aussi , très frais , très généreux . Merci .

2. Cros Roselyne 11/03/2015

très frais, très beau "Tel un baiser de toi comme une communion"

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×