Noël Vallier - Crassiers et dentelles

Crassiers et dentelles

 

 

J'ai de tout temps aimable tu corpus et ma gueule
Ah ces individus étranges simples sémillants
Dieu que souvent oui Dieu je les vis souvent veules
S'agitant sans rien craindre du moindre des jugements

Hello Marc et Jany Cunégonde ou Chantal
Les amis de Gontran les copains d'Emmanuelle
Les oncles et les gendres parfumés de Santal
Au fond du pré au loin couverts par quelque ombrelle

Étions nous tant moqués bas roturiers des places
De l'église ou d'ailleurs souvent des libertés
Gardions nous sur nos têtes dans nos cervelles crasses
Le poids sec de l'opprobre et leurs tasses de thé

Ou diable se trouvaient-ils si loin des communales
Par quels lieux quels districts quel préau fut leurs jeux
Apprirent-ils si peu que leurs deux astragales
Qu'ils traînaient nonchalants bottèrent toujours gueux

Nous étions plus nombreux tellement plus ... sable jaune
Un bâton dans la main dans l'autre une pomme
Passant les lyonnais Bastide et Gentilshommes
Plus haut toujours plus loin nous contournions les gones

Oh crassier de mon temps sable épais qui écorche
Combien fous furent nos jeux sur sa poudre de roche
Et ces égratignures et ces plaies pour nous proies
Petit sang du petit môme oui souiller le quartz roi

Aujourd'hui un peu plus chaque jour se rétractent
Les bords dégoulinant de la montagne .. enjeux
De bien des souvenirs qui tous se carapatent
Un peu comme la vie doucettement sous nos yeux

 

 

 

 

 

*         *

 

*

 

 

 

Tous droits réservés

© Noël Vallier

 

 

 

*

 

 

 

Pour découvrir l'univers de Noël Vallier, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://larenoueevalno.blogspot.fr/2014/09/du-cote-de-st-nazaire-le-desert.html

 

Pour découvrir sa page facebook :

https://www.facebook.com/noel.vallier.1

 

 

 

*

 

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 
×