Noël Vallier - Toujours ces maux ...

Toujours ces maux ...

 

 

 

Une énième frisson qu'ondoie mes vers misère
Ces mots que tard je couds venus de quelques trembles
Et qui courent vers toi en bandes émeutières
Pour caresser je crois ce que de toi j'assemble

Tous ces rubans choisis ces mots bergeronnette
Ces doux moments de miel ces bonbons , resucées
Métaphores élevées parfumées de violette
Sur l'ourlet de tes lèvres s'en viennent énoncer

L'amour que j'ai pour toi plus en braille pour tes rêves
Et dès que tu succombes à l'orée de tes nuits
Et les mots que j'assène vers ta sève sans trêve
Oh supplique d'éphèbe confessions de minuit

Je n'en pourrai point d'autres les premiers sont si fous
Ces clefs si tôt livrées bruits de douces ferrailles
Je n'en voudrai d'épeautre que ses balles mandchou
Demain nous y rouler par-delà la mitraille

Mais voilà que je sombre si nos nuits sont comptées
Venues du temps farceur où les noirceurs s'empêtrent
Et voici que si fortes et si tôt mécomptées
Le soleil du matin bientôt les fait renaître

Alors de mots j'agrège ballades et sentiments
Encore suis reparti sur d'avenues fort belles
Quêtant bien près de toi pardons, acquittements
Tout près de nos étés sous une douce ombrelle

 

 

 

 

*         *

 

*

 

 

 

Tous droits réservés

© Noël Vallier

 

 

 

*

 

 

 

Pour découvrir l'univers de Noël Vallier, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://larenoueevalno.blogspot.fr/2014/09/du-cote-de-st-nazaire-le-desert.html

 

Pour découvrir sa page facebook :

https://www.facebook.com/noel.vallier.1

 

 

 

*

 

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. AlysonFnb (site web) 11/10/2017

https://drive.google.com/open?id=0Bx9ndeYT7BKmT0Y2Qk85eHpsX1U

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.