Mathieu La Manna - Le poète exilé - première partie

Le poète exilé

 

 

 

Haut, bien haut

Au-dessus de mon abysse

Et même au-delà

Mourait l’être que j’étais

 

Mourir sans rendre l’âme, sursis sans lendemain

Mourir en sacrifice d’une vie pour une autre

Davantage l’usage d’une chance nouvelle

Ultérieure à celle qui fut gâchée voire reniable

 

Choix ulcéreux en lumière sombre

Tamise la voie qui j’ai lâchement empruntée

Lâchement, certes, lâchement, assurément

Et pourtant… non désirée et que par dépit, débité

 

Vole alors en éclats épars,

Mes soupirs de regrets sur un lit de leurre

Franchissant le cap de ma déchéance

Je me lançais dans une descente

 

Lente et triturée aux masques récifs altérés

Mes pieds nus de misère,

Foulant ma rédemption promise

Je trébuchai, mais surtout… je pleurai

 

Larmes en mal de vivre

Larmes en soufre d’acier

Larmes en peine d’être

Larmes et rien d’autre que le salin de son expulsion

 

Et me voilà

Fracassant la murale de ma propre frontière

Armé de ma seule volonté résiduelle

Fractal de beauté espérée, résigné que j’étais

 

Lambeaux en charpies

Hissés bien haut les vestiges

De mon cœur, exhibé au vent

Ulcéré et lacéré de son état d’antan

 

Désert en ocre

Silice en étincelle d’or

Bercé, voire berné de ces mirages

S’offrit à mon fantôme en guise de pâturage

 

Dunes en paysage d’automne

Mes pas sifflant sur l’ombre de l’horizon

D’une quête amourachée d’ignorance

Je pleurais d’un éden à m’offrir

 

 

 

 

 

 

*          *

 

*

 

 

 

Tous droits réservés

© Mathieu La Manna

 

 

 

*

 

 

 

Pour découvrir l'univers de Mathieu La Manna, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://amoureuxdelaplume.blogspot.fr/2015/02/le-poete-incompris.html

 

 

 

*

 

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×