Mathieu Jaegert - Ultime défi sur fond de reconversion

Ultime défi sur fond de reconversion

 

 

Il en a vu d'autres, certes, et il en verra d'autres j'espère. Sa carrière a débuté il y a quelques années maintenant. Elle l’a mené vers les sommets. Mais quand-même ! Les prochains jours seront décisifs.

L'épreuve qui débute peut consacrer ses efforts et tous les sacrifices qu'il consent à longueur d'année à l'entraînement.

 

J'ai suivi ses débuts officiels. Et je crois pouvoir dire que j'ai appris à l'apprécier. J'éprouve des difficultés avec la notion de « fan », ou de « star » mais son exemplarité et son attachement pourraient me faire changer d'avis. Lui n'a jamais cherché à attirer la lumière. Bien au contraire. Il subit même plus qu'il ne provoque les assauts médiatiques, tentant pourtant de rester en arrière pour conserver recul et concentration qui font sa force le jour J.

Souvent, lorsque l'échappée se forme, il sert de base, de fusée de lancement, d'appui. Lorsque le peloton est trop nerveux, il apaise les esprits, il soulage. Lors des évènements moins populaires et par conséquent moins médiatiques, son sens du devoir remet tout le monde en selle. Il harangue alors les troupes en lice. Les spectateurs, même peu nombreux à cet instant, se remobilisent aussitôt.

Il ne cherche pas la lumière, mais elle vient à lui naturellement. L'attention se focalise sur sa grande carcasse, de haut en bas, en long, en large et en travers, du dos aux pieds. Son effort de soutien aux spectateurs et à ses coéquipiers est sublimé au cours de l'épreuve. Même si bien souvent, paradoxalement, cela passe inaperçu.

 

Cette fois-ci pourtant, je crains le pire. Son expérience a beau parler pour lui, je redoute la concurrence et l'intensité de la lutte. D'autres diraient pour me rassurer qu'il est au sommet de son art, ou plus communément, qu'il a atteint l'âge de la maturité. J'ai beau connaître ses qualités indéniables de combattant de chaque instant, j'ai la sensation qu'il accomplit la saison de trop.

Il aurait peut-être fallu, puisque nos liens d'amitié sont établis durablement, que je lui conseille une reconversion adaptée avant de se lancer à l'assaut de la période estivale riche en évènements. Mais je ne l'ai pas fait.

 

Pourvu qu'il tienne le choc ! Pourvu qu'il tienne le coup ! La concurrence féroce a les dents longues, acérées, et incisives. Certains se pressent à ma porte pour que je les adoube, un peu comme j'ai procédé avec lui. Les jeunes sont comme ça de nos jours. Munis de leur culot et de leurs ambitions, ils viennent à moi. Ça a été tout le contraire pour lui. Sa modestie lui interdit toute mise en avant. Elle lui impose un respect évident de l'adversaire. Je l'ai choisi avec ce sentiment que je ne me trompais pas. Et je ne me suis pas trompé.

 

Ce dimanche, j'ai jeté un coup d'œil à gauche et à droite. Il semble prêt. J'ai les yeux braqués sur l'écran après avoir jeté un œil au programme. Début de la retransmission dans une poignée de secondes. Il semble prêt mais n’a pas voulu me le confirmer, tout à sa concentration. Je n’ai pas insisté. Pourvu que ça se déroule comme je l’ai prévu ! Pas le choix maintenant, il faut foncer. On parlerait reconversion plus tard. J'ai ma petite idée.

 

En ce début de mois de juin, je dois enchaîner Critérium du Dauphiné, finale du TOP 14 de rugby, Tour de Suisse, Roland Garros,  puis Tour de France et Jeux Olympiques. Les yeux rivés sur mon poulain, je me dis qu’il a vu d'autres bien-sûr. Mais je n'ai pas souvenir d'une telle cadence. Il allait subir les attaques répétées quotidiennes, les frottements nombreux. Je sais qu'il n'en sortira pas indemne. Je sais qu'il finira fatigué, éreinté, usé. Je sais également que je serai fier de lui.

 

Lui, mon fidèle canapé.

 

Il en a accueilli des postérieurs de supporteurs. Les endormis, les excités, les bouillonnants, les chantants, les dépités, les contents, les bondissants. Il a surtout accueilli mon postérieur reconnaissant.

 

Je sais que je lui trouverai une place de choix à la fin de sa carrière. Moi, le roi des ordures, spécialiste du recyclage.

 

La filière « mobilier » se développe. Reste plus qu'à assurer la prise en charge de la housse usée par les efforts, dans la filière « textiles ».

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Mathieu Jaegert

 

*

 

Pour découvrir l'univers de Mathieu Jaegert, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://mathieujaegert.wordpress.com/

 

*

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (3)

1. AlysonSxf (site web) 11/10/2017

http://www.gamestockade.com/profile/56915/margaritobo

2. BethanyOtw (site web) 11/10/2017

http://search.url.com/user/BuyValium

3. AlysonYcb (site web) 08/10/2017

My friend and I went camping the other day. It was a tiring experience, as he wouldn't let me sleep all night. He kept talking about random stories and cried about his insomnia. I totally told him to more and deal with it.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×