Marcel Faure - Des jours trop gris - 17e Printemps des Poètes

Des jours trop gris

 

10346463 769363293101442 1749282897715466791 n

Texte publié dans le cadre du 17e Printemps des Poètes pour Variations d'une plume.

 

*

 

 

 

Le vent course une feuille

Les nuages se hâtent

Territoires amoncelés

Des barrages cèdent

Accrochés à de vieilles bourriques

Des gens surnagent

Comme des bruits de bottes

Des volets claquent

Un vieux poète persévère

 

Hier ils s'appelaient Hugo Hikmet ou Lorca

O éternels amoureux de la liberté

Qui jamais ne capitulent

Maitres des mots qui tonnent

Ornez ma futile banderole

Brinquebalant du pied et de la rime

Armez ma langue du combat

Qui fut votre gloire votre destin

 

Sus donc à l'holocauste

Aux ratonades et aux vieilles idées

L'étranger est en moi

Si tout est à l'envers

Je vivrais à l'endroit.

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Marcel Faure

 

*

 

9 votes. Moyenne 4.89 sur 5.

Commentaires (2)

1. AlysonYfx (site web) 11/10/2017

http://neptune.blackplanet.com/Cyrus887/message/13663127

2. Cros Roselyne 19/03/2015

j'ai relu ton poème avec plaisir Marcel ! Si vrai...

Ajouter un commentaire