Marcel Faure - 10 rue des colibris

10 rue des colibris

 

 

 

Si je devais te payer d'un bouquet de fleurs,

J'hésiterais sans fin

Avant de les couper.

Qui nourrirait ensuite

L'abeille et le bourdon.

 

 

*           *

*

 

Tous droits réservés

Marcel Faure

 

*

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×