Louyse Larie - En mille serments !

En mille serments !

 

 

 

Marécage, royaume du nymphéa

Ricoche en nappes de silence

Sur l'horizon poudreux

Où s'épanche le nuage d'ivoire.

 

 

D'un geste furtif

Le méandre de son bras

A lissé sa chevelure

Sur l'écho de l'écume.

 

 

De son souffle

S'échappe la mer

Qui frissonne, crachant 

Les sanglots de la lune.

 

 

Ce soir le baiser

Va accoucher de la nacre,

Pendant que le murmure

Jouera du violoncelle.

 

 

De sa boucle alluviale,

Il tressera la cape de l'arpège

Sur l'horloge du son

Avec l'ocre des vagues.

 

 

La musique ainsi reine

Rend le présage polyphonique,

Et l'enfant de sa flûte sucrée

Fait tinter le galet langoureux.

 

 

Sous la voûte du vieux frêne,

La canopée devient clapotis

Et maquille l'âme du métronome

En mille serments !

 

 

 

 

*           *

 

*

 

 

 

Tous droits réservés

 

© Louyse Larie

Le 25 octobre 2014

 

 

*

 

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. AlysonWko (site web) 11/10/2017

http://www.arcadekiss.com/profile/161161/groverbourc

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×