Louyse Larie - Bébé Lenny s'en va -t-en guerre !

Bébé Lenny s'en va -t-en guerre !

 

 

6bb6a3420b1444762c3bc40bc2c61525

La mère et l'enfant

de Louyse LARIE

 

*

 

 

Dédié à mon amie Evelyne, à ses enfants et à leur adorable poupon, dans le cadre d'une dure épreuve survenue à la suite d'une très grave erreur médicale.

Désirant informer afin de prémunir tout un chacun face à cet acte de gravité impardonnable, elle m'a suggéré de vous  faire partager mon poème en ce lieu.

Le jeune enfant vient de souffler sa première bougie.

 

 

 

*

 

 

Déjà douze mois

Que le poupon gazouille

Au grand vent

Lui demandant à quel dessein

Lui a-t-il tracé son destin !

Le souffle naissant

Frissonne ainsi qu'une aile dorée

Extraite de la paupière

De la résilience

 Avec une vigueur exceptionnelle !

 

 

Quelques rayons de lune

Tout juste ouvragés,

Chacun d'eux ourlé des trente

Boutonnières d'un rêve enchanteur,

Et voilà que le tout-petit Lenny

Est tombé d'un paradis douillet

Un premier juin de bonheur !

 

 

Sa frimousse d'or

A tissé le canevas

D'une image de tendresse,

Pour illustrer la naissance

Et pour écrire une nouvelle fable

Sur la couche de l'enfance fruitée !

 

 

Méticuleusement brodé

Par la frêle matrice au labeur

Et l'écheveau de l'amour,

Le minuscule foie

Encore ensommeillé

Dans un écrin de satin protecteur,

Tout juste enrubanné

De la candeur maternelle

Se vit aussitôt dépouillé

 De sa foi nourricière,

Tandis qu'expulsé

À son corps défendant

De l'enveloppe de velours

À huit reprises,

Pour se voir remodeler

Encore et encore sur le champ

D'une bataille chirurgicale !

 

 

La douleur apprivoisée

De la couleur de l'injustice

 N'est que le ressort

De la désolation,

Pendant que l'incompétence

 Poursuit sans vergogne

L'exercice médical de l'acte

De négligence impardonnable,

Avec d'autres angelots

Remis à ses soins

 En toute confiance  !

 

 

Tandis qu'auréolé

D'un diadème d'ébène,

Le chérubin Imperturbable

Se cramponne à la main

Réparatrice courue,

De vocalises en babillages,

Et tout guilleret, il s'en amuse,

Engrangeant à son actif

Une robustesse hors pair,

Escortée d'un courage inouï,

Traduisant les signaux témoins

De l'émotion du langage corporel

Sous l'effet de l'innocence cajolée !

 

 

De fil en aiguille,

Les maux de la rage

Familiale s'évanouissent

Dans les mots de l'espoir

D'un lendemain reconstruit,

À force de persévérance et de croyance

En l'habileté d'un scalpel à la pointe,

Pendant que le bambin

Frétillant à l'approche attendrie

Œuvre sans relâche,

Pour s'en délivrer

Et bâtir son quotidien

De la quiétude en latence !

 

 

Le poussin repu, nourri

De la fibre utérine

En réserve, s'épanouit

Comme si de rien n'était,

À bien imaginer le câlin

Hors la maille chirurgicale,

Sans que le sourire sucré,

Distribué à profusion

Ne vienne s'émousser pour autant,

Tant il est bien rassurant pour lui,

De s'enrouler de la cape

De la douceur génitrice,

Quand bien même, ne le serait-ce

Qu'en milieu hospitalier

Depuis un an déjà !

 

 

Ainsi décousu

Et recousu

Plus de huit fois,

À peu d'intervalle sur le chapelet

Des quatre saisons endolories,

Bébé Lenny s'en va -t-en guerre

Contre fatalité et blessure froissées !

 

 

Ses sourires expriment sa loi candide,

Sa tonicité est sa force,

Il sourit à ces mésaventures

D'un œil coquin,

Et pour seules mimiques,

L'enfançon marmonne à l'entourage attentif

Les prémices de la communication !

 

 

Comme si la magie des cieux repentis

L'avait saupoudré d'une myriade

De poussières d'ange,

Le très jeune champion

Plus pugnace que de coutume

Sait bien que désormais,

L'avenir appartient

À sa veine reconstruite

Du progrès de l'humanité

Et de ses premiers pas

Fraîchement dessinés

Sur un ruban de clichés attendrissants,

Un premier juin d'anniversaire !

 

 

*           *

*

 

Tous droits réservés

© Louyse Larie

Le 1er Juin 2014

 

*

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×