Joëlle Pétillot - Migrants

Migrants

 

 

 

Ce matin quelqu’un est tombé

La fièvre qui le dévorait

Lui agrandissait le regard

 

Je sens la peur dessous l’étrave

Cette terreur qui nous entrave

Fait qu’on déambule au hasard

 

Le nord n’est plus qu’un rêve en miette

Pour ces errantes silhouettes

Dévorées par une ombre noire.

 

Quelqu’un est tombé tout-à-l’heure

On l’entend crier sa douleur

Et puis le silence répare

 

La déchirure de ses cris

Quelle est cette peur infinie

Ce tremblement qui nous effare

 

Ceux qui ne tombent pas se fondent

Hurlant leur terreur de ce monde

Sur une écume de brouillard

 

L’océan sourd les laisse seuls

Face à l’angoisse du linceul

Leurs larmes pleuvent dans le noir

 

 

 

 

 

 

*          *

 

*

 

 

Tous droits réservés

© Joëlle Pétillot

 

 

*

 

 

Pour découvrir l'univers de Joëlle Pétillot, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://www.joelle-petillot-la-nuit-en-couleurs.com/

 

 

*

 

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. AlysonZot (site web) 11/10/2017

http://canadarxcentercom.blogocial.com/canadarxcenter-com-9559438

2. AlysonDtr (site web) 09/10/2017

Oh Heavens. I don't know what to do as I have loads of work to do next week semester. Plus the university exams are nearing, it will be a stretch. I am already panicking maybe I should Contact to calm down a little bit. Hopefully it will all go well. Wish me luck.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×