Iris - Véronique Benzazon - Exilé dans la saladelle.

Exilé dans la saladelle.

 

 

Je fus surprise auprès du lavoir,
de croiser un loir,
il fouillait le sol mais sa prunelle,
me vit et s'effraie à s'y mouvoir,
vers son gîte noir.
Il s'enfuyait parmi la venelle,
et s'exile en la sélaginelle,
puis la campanelle.
Je souriais à le contempler,
effarouché face à ma flanelle,
où sent la cannelle,
évaporée en l' air décuplé.
 
Je réussis à l' apercevoir,
envers le miroir
irisé du mont en muscadelle.
Une ombre se cachait à se choir,
dans cet étouffoir.
Le vent enlaçait la saladelle,
qui tanguait comme une tourterelle,
oscillant l'airelle,
où frémissait l'arbre dépeuplé.
Il colonisa sur la pradelle,
l'élan d'hirondelle,
que je prévis d'un entrain couplé.
 
 
 
 
 
*          *
 
*
 
 
 

Tous droits réservés

Iris - Véronique Benzazon

Le 14 Avril 2013

 

 

Extrait de L'hébétude d'un souffle éditions de l' onde

http://www.decitre.fr/livres/l-hebetude-d-un-souffle-9782916929767.html

 

*

 

Pour découvrir l'univers de Iris - Véronique Benzazon, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://iris-poesie-blog4ever-com.blog4ever.com/articles/mes-poames-le-deuxiame-poasies-des-formes-classiques-diverses

 

*

 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

×