Gilles Palomba - Stances du voyageur

Stances du voyageur

 

 

 

Vivre c’est beaucoup faire école buissonnière
C’est la planète-ci qui gentiment corrompt
Autour de tout amour qui s'offre à tourner rond
La vie est un chemin qui n’a pas de frontière
 
Tourne tourne l’étoile ainsi que bleue la nôtre
Pareillement que d’elle autour tournent tes pas
Voyageur roi voyeur de l’image au-delà
Des lointains apparents bien plus toi-même qu’autre
 
Quand l’éclat d’astre fuse avec ou sans visière
Autant que des bécots à nos faces lancés
Au clair de l’un de l’autre est l’homme éclaboussé
La vie est un chemin qui n’a pas de frontière
 
La vie est un chemin à soi-même qui mène
Car l’amour devers l’eau nous fait marcher dessus
L’amour c’est un peu les semelles de Jésus
A n’avoir de limite autre que de lui-même
 
Bonjour à toi le monde avec ta mine fière
Toujours une caresse est ton corps à mes yeux
En quelque point de toi c’est toujours le milieu
La vie est un chemin qui n’a pas de frontière
 
De cartes et d’atlas j'ai fait mon passeport
Un sourire à la clef de la rencontre vraie
Qui n’entend séparer le bon grain de l’ivraie
Excepté par soi-même en pratiquer l’effort
 
Et pour servir l’image aujourd’hui comme hier
De toutes les couleurs que le pinceau soit teint
Toile plus que matière en quête de matin
La vie est un chemin qui n’a pas de frontière

 

 

 

*          *

*

 

Extrait de "Le compte à rebours"

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Gilles Palomba "Le compte à rebours"

2014

 

*

 

 

Pour découvrir l'univers de Gilles Palomba, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

 

http://www.gillespalomba.fr/114995785

 

 

 

*

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 
×