Gilles Palomba - L'anneau d'Elaya

L'anneau d'Elaya

 

 

Les mots forgent entre eux l’anneau saint du poème

Et je voudrais ici le passer à ton doigt

Au regard de la vie et devant la mort même

Afin que le présent de toute éternité soit

 

Le déroulement court des jours qu’il reste à vivre

Prendra plus de vigueur sur la mort à jamais

Par Toi dont la présence a fait rêver mon livre

Et j’ai beaucoup écrit ayant beaucoup aimé

 

Peut-être un jour le vent qui balaye les mondes

Emportant avec lui les destins révolus

Saura-t-il faire grâce à ces paroles blondes

Qui parleront de nous quand nous ne serons plus

 

Je lègue aux lendemains les chants de la bonne heure

Et les rires à rire et les fleurs à semer

Je lègue aux amoureux ces mots qui sont les leurs

Je lègue notre amour à ceux qui vont s’aimer

 

 

 Extrait de "Derniers Poèmes à Elaya"

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Gilles Palomba

 

*

 

 

Gilles Palomba, "Derniers poèmes à Elaya", éd Edilivre

http://www.gillespalomba.fr/114995785

 

*

 

 

6 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire