Gilles Palomba - L'anneau d'Elaya

L'anneau d'Elaya

 

 

Les mots forgent entre eux l’anneau saint du poème

Et je voudrais ici le passer à ton doigt

Au regard de la vie et devant la mort même

Afin que le présent de toute éternité soit

 

Le déroulement court des jours qu’il reste à vivre

Prendra plus de vigueur sur la mort à jamais

Par Toi dont la présence a fait rêver mon livre

Et j’ai beaucoup écrit ayant beaucoup aimé

 

Peut-être un jour le vent qui balaye les mondes

Emportant avec lui les destins révolus

Saura-t-il faire grâce à ces paroles blondes

Qui parleront de nous quand nous ne serons plus

 

Je lègue aux lendemains les chants de la bonne heure

Et les rires à rire et les fleurs à semer

Je lègue aux amoureux ces mots qui sont les leurs

Je lègue notre amour à ceux qui vont s’aimer

 

 

 Extrait de "Derniers Poèmes à Elaya"

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Gilles Palomba

 

*

 

 

Gilles Palomba, "Derniers poèmes à Elaya", éd Edilivre

http://www.gillespalomba.fr/114995785

 

*

 

 

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×