Gilles Palomba - Cavaliers des nuages

Cavaliers des nuages

 

L’amour creuse le ciel et chaque oiseau qui passe
Il l’emporte avec lui dans son château de brume
Alors tout à son aise il fait siens les espaces
Que les hommes d’en bas qualifient de posthumes

Mais si peu leur importe assis sur un nuage
A ceux-là qui s’en vont qui s’en vont qui s’en vont
Hors du monde au-dessous car c’est un grand voyage
Celui que dans les cieux ces cavaleries font

Tout là-haut dans le col de fourrure d’un ange
A traverser les ans comme à saute-mouton
Sur le chemin léger de la lumière blanche
Dont s’éclairent nos cœurs quand nous les regardons

 

*          *

*

Tous droits réservés

© Gilles Palomba

Derniers poèmes à Elaya - éd. Edilivre

*

Pour découvrir l'univers de Gilles Palomba "La plume brisée", veuillez cliquer sur le lien ci-dessous

http://www.gillespalomba.fr/

11 votes. Moyenne 5.00 sur 5.