Gilles Palomba - La chanson d’Adoramis

La chanson d’Adoramis

 

 

 

De l’étoile de mer à l’étoile filante

S’envolent tous les vœux au rayon clair du soir

De l’étoile passée à l’étoile passante

Dont se reflètent loin les brillantes mémoires

 

Adoramis étoile adorée âme amie

Comme toi dont l’éclat dans la nuit se répète

Comme toi que le sort entre les siècles mit

La mort ne scelle pas la bouche du poète

 

L’amour ne s’éteint pas où prend fin la fusion

Il est têtu le feu qui paraphe l’espace

Le joli feu tout plein de l’ardente passion

Qui se laisse admirer dans les années qui passent

 

 

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Gilles Palomba

Extrait de"Derniers poèmes à Elaya", éd Edilivre

 

 

*

 

 

Pour découvrir l'univers de Gilles Palomba, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://www.gillespalomba.fr/114995785

 


*

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

×