Gilles Palomba - Les mains

Les mains

 

 

 

Mains florissantes qui renaissent
Mains qui se nouent mains de copains
Mains qui s’ouvrent dans la caresse
Mains qui se ferment dans le poing

Les mains sont belles de l’amour
Quand d’ailes métamorphosées
Les mains que l’on soit contre ou pour
Forment l’oiseau de nos pensées

Mains qui se fuient mains qui s’étreignent
De Fatima de Salomon
Mains qui se forgent dans la chaîne
Mains qui se font et se défont

Mains d’oranger mains du labeur
Calleuse étoile de l’humain
Main fraternelle de ma sœur
Main qui se garde pour demain

Les mains frayent les voies du songe
Via le vice ou la vertu
Siège du cœur qu’elles prolongent
Dans l’acte qui le restitue

Main qui se prête ou se demande
Main qui se donne mainlevée
Main qu’on accepte un jour de prendre
Mains désirables mains rêvées

Mains rassurantes qui protègent
L’homme fragile en son clavier
Sur quoi les mains font des arpèges
Main de maître main d’ouvrier

Lorsqu’elles s’ouvrent dans la paume
Portant l’eau pure à l’assoiffé
Au bout des doigts d’elles tout comme
Au ciel des nuits l’étoile fait

Qui feraient corps quand elles touchent
Qui chantent bas dans le frisson
Main sur la joue main sur la bouche
Mains dans le geste polisson

Elles racontent des histoires
Les mains de notre intimité
Mains qui reçoivent le miroir
D’inconscientes vérités

C’est de la braise non la flamme
C’est une langue sans pays
C’est un visage à nu de l’âme
Les yeux sans fard l’aveu sans bruit

 

 

 

 

 

Extrait de "Frères de la zone"

 

 

 

*          *

 

*

 

 

Tous droits réservés

 

Gilles Palomba

 

*

 

 

Gilles Palomba, "Frères de la zone", éd. Edilivre

 

http://www.edilivre.com/freres-de-la-zone-1e5d59c0e8.html#.U3JocSjPsuQ

 

 

*

 

 

Pour découvrir l'univers de Gilles Palomba, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

 

 

http://www.gillespalomba.fr/114995785

 

 

 

*

11 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire