Gilles Palomba - La 7e Nuit du 7e Mois

Extrait - I

 

 

… Florentin, l’ange bleu prince des Thébaïdes rêve, une tache de lune dans les yeux, une tache indélébile pareille à celle d’anciens taulards qui savent tous par elle se reconnaître. Florentin rêve, une larme sans éclat dans la prunelle, une larme qui ne voudrait pas tomber. Son rêve il le connaît assez pour déguerpir, chaque fois que cela l’inspire. Il fait voyance du chant au-delà des portes, des murs, des toits – et il voit. Il se concentre par un trou de serrure sur des mondes inconnus et l’image du poème qu’il y trouve lui tient lieu de clef des champs. Du silence il se rassemble pour resurgir, bondir, fulgurer dans des figures adoratives. Ce qu’il a vu dans la vaste prairie et jusqu’au sommet le plus crâne des monts, il l’aura chevauché malgré la soif, la sueur et l’épuisement. Il a fait front. Il a été Phébus debout sur un char de feu, il a été Jason debout sur la mer en fièvre, il a été Bellérophon sur Pégase jusqu’à ce que le désarçonne et le renvoie à terre sa monture.
Voilà toute l’histoire, et aujourd’hui Florentin se souvient.

 

 

 

*         *

*

 

 

Extrait de " La 7e Nuit du 7e Mois"

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Gilles Palomba, 2015

 

 

*          *

*

 

 

 

 

Pour découvrir l'univers de Gilles Palomba, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://www.gillespalomba.fr/114995785

 

 

 

 

*

 

 

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×