Gilles Palomba - L’invitation au café

L’invitation au café

 

 

 

         Tiens-moi chaud mon amour il fait si froid ce soir
       Rapproche un peu ton corps de mon corps viens plus près
       Boire un café bien fort et bien serré - histoire
       D’augurer tous les deux ce qui réchauffe après

       Vois dehors il fait nuit et c’est un réconfort
       Quand au cœur du foyer les brindilles flamboient
       Et quand tout dorlotés devant un café fort
       L’un contre l’autre au chaud chacun lentement boit

       Les mots dits à mi-voix sans nous apercevoir
       Un ange étant passé nous laisseront muets
       Tout émus par l’effet des grands arômes noirs
       Qui font battre les cœurs et l’amour affluer

       Alors venant de l’âtre une plus rouge flamme
       N’aura de cesse à faire une danse au plafond
       Qui répercutera sa chaleur dans notre âme
       Ainsi que les baisers dans une étreinte font

       Tiens-moi chaud mon amour il fait si froid ce soir
       Rapproche un peu ton corps de mon corps si tu veux
       Partageons cet accord plus dément que l’espoir
       Et brûlant que l'enfer plus ardent que le feu

 

 

 

*          *

*

 

 

Tous droits réservés

© Gilles Palomba

Extrait de"Derniers poèmes à Elaya", éd Edilivre

http://www.edilivre.com/le-livre-d-elaya-1e5d59be10.html#.U-tVvmOil8s

 

 

 

*

 

 

Pour découvrir l'univers de Gilles Palomba, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://www.gillespalomba.fr/114995785

 



 *

 

9 votes. Moyenne 4.78 sur 5.