Frédéric Cogno - Tristes murmures

Tristes murmures

 

 

Oh! Quelquefois je me souviens

Dans le vent taché de rousseur,

D'octobre hérissant le chagrin

Et le serrer tout en douceur.

 

Odeurs des feuillages tremblants,

Ô lèvres aux cheveux collés!

Je me revois automne errant

Sur ta jolie nuque boisée.

 

Tristes murmures des sous-bois,

Raison à peine effilochée,

C'est ton fantôme que je vois,

En feuilles mortes..., nos baisers...

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Frédéric Cogno

 

*

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×