Frédéric Cogno - Tristes murmures

Tristes murmures

 

 

Oh! Quelquefois je me souviens

Dans le vent taché de rousseur,

D'octobre hérissant le chagrin

Et le serrer tout en douceur.

 

Odeurs des feuillages tremblants,

Ô lèvres aux cheveux collés!

Je me revois automne errant

Sur ta jolie nuque boisée.

 

Tristes murmures des sous-bois,

Raison à peine effilochée,

C'est ton fantôme que je vois,

En feuilles mortes..., nos baisers...

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Frédéric Cogno

 

*

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire