Frédéric Cogno - Amour

Amour

 

A la saint Valentin
N'est pas Hugo qui veut,
J'aurais pu ce matin
Lettre un tout petit peu.

Quelques mots sans sillage
A l'envol des caresses
Pour défaire aux nuages
Leurs sinueuses tresses.

Mais comme lui vraiment,
Aurais-je su t'écrire
Ce que la rose au vent
En pétales veut dire?...

Des mots d'encre rosée
Sur la page d'aurore
En écrin refermés
Pour qu'ils ne s'évaporent...

Rien n'est plus difficile,
Rien n'est plus délicat,
Lorsque le plus fragile
Est de confier à toi

Le parfum de mon âme
Reposé dans la fleur,
L'essentiel de mes larmes
S'emperlant à mon coeur

Qui avant de s'offrir
Aux rayons du levant,
Sur le galet mourir
Dès le soleil brûlant,

A eu le temps poème
Entre l'aube et le jour,
Sur le buvard bohème
De scintiller "amour"....

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Frédéric Cogno

 

*

 

6 votes. Moyenne 4.83 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×