Frédéric Cogno - Au soleil

Au soleil

 

 

 

C'est en caressant un feuillage

Que seul sur un banc je surveille,

L'instant surpris en plein naufrage

Au soleil.

 

Là, juste ce qu'il faut de brise,

Le chant d'une vague à l'oreille,

Paupières closes je m'en lise

Au soleil.

 

Là, plus qu'une pensée légère;

Tiens, comme la petite abeille,

Frôle-mon-âme et s'émerveille

D'être plus douce à ma dernière

Au soleil...

 

 

 

 

 

*            *

*

 

Tous droits réservés

© Frédéric Cogno

 

*

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire