Frédéric Cogno - Brise de mars

Brise de mars

 

 

 

Soudain l'herbe sourit

Et court la bordurette,

Le bourgeon pousse un pli

Au ciel des amourettes.

 

Le soleil, bras en croix,

Une pierre paresse,

Une odeur de vieux bois,

Deux tiges qui se tressent.

 

Tout doucement, qui vient

Guirlander la terrasse?

Me souffler, sur la main,

Son tour de passe-passe?...

 

Des mèches de rayons?

Ou des chouchous sauvages?

Les âmes des grillons

Se moquant du grillage?...

 

Petit ange envolé

Sur des ailes d'abeille,

Ta venue couronnée

Me trouble et me réveille,

 

Se pose sur mon coeur

A l'heure oú  tout respire,

Insufflant au bonheur

Tes baisers et ma lyre...

 

 

 

 

*            *

*

 

Tous droits réservés

© Frédéric Cogno

 

*

 

 

 

 

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.