Frédéric Cogno - Echappée belle

Echappée belle

 

 

 

Mât tendre, coeur de jonc, quille de doux sépales,

Petite voile-fleur longeant le mauve azur!

Tu cherches le soleil, taie de roses dédales,

Sur les vents faïenciers, sous les mânes obscurs!

Qu'importe l'horizon dont l'enfer se réclame,

Tu vogues, prisme d'or, cillant entre les flammes...

 

Un ailleurs t'est promis où tout n'est que nectar,

Loin des jours fétides qui se couvrent de cendres,

Dans tes nuits de zéphyrs, tu sauras, couche-tard,

M'attendre...

 

L'îlot sera un nid de manguiers, de bambous,

Mes baisers braveront les langoureux méandres

D'une pluie vanillée coulant sur tes dessous;

Les clameurs sur nos fronts banniront les Cassandre,

Nous aurons dans la bouche un goût de hors-la-loi,

Cabosse de poème et brume à la coriandre,

Je n'aurai qu'à croquer jusqu'au fondant de toi,

Ma tendre!... 

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Frederic Cogno

 

*

 

 

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.