Frédéric Cogno - Petit coin de Provence

Petit coin de Provence

 

 

 

Regarde cette bastide voilée par l'oubli,

Elle renferme dans ses tiroirs des tisanes de fruits,

Sur une table ronde endimanchée de dentelles,

Le journal jauni des dernières nouvelles.

 

Des châtaignes, des noix, emplissent une casquette

Que portait un berger en chargeant sa charrette,

Il est parti en laissant comme dernier message,

Les parfums enivrants des lointains pâturages.

 

Dehors, un spectacle se répand à nos pieds,

Une symphonie de bonheur et de couleurs nées,

Une danse entre les abeilles friponnes

Et les grillons chantant aux grottes qui résonnent.

 

Au loin, le silence des ruisseaux asséchés,

Ne répond plus à l'appel des cigales d'été,

Un vieux puits égrène ses ultimes soupirs

Au lézard intrépide qui vient lui sourire.

 

Cette demeure n'abrite ni rancoeur, ni désespoir,

Pour tous ceux qui voudront un beau jour l'entrevoir,

Elle vous offrira sa fraîcheur et son enfance

Tout en vous saluant sous le ciel de provence.  

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Frederic Cogno

 

*

 

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.