Frédéric Cogno - Voyageur impudent

Voyageur impudent

 

 

 

J'ai effleuré d'un mot le sable des grands fonds,

J'ignorais l'océan de tes naufrages noirs,

Sans message apparent, un antique flacon,

Remonta silencieux crevant les flots miroirs.

 

Mais qu'avais-je donc dit sous la lune effarée

Pour ainsi réveiller d'un lugubre vestige,

Au mouron de tes yeux, dans un creux, échoués,

L'étoile en gouttelettes et ses parfums prodiges?

 

A trop vouloir cerner, pénétrer des ailleurs,

Et lanterner les âmes dans les gouffres reclus,

Tes fantômes m'ont dit: - " Eh! Mauvais orpailleur!

Retourne à tes poèmes et qu'on ne t'y voie plus!

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Frédéric Cogno

 

*

 

 

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. AlysonPub (site web) 11/10/2017

http://search.url.com/user/Modafinil52

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×