Frédéric Cogno - Ce baiser

Ce baiser

 

 

 

Ce baiser tant langui, je l'ai chanté aux anges,

J'en ai parlé aux fleurs qui bordaient mes sentiers,

Aux peintres de la mer qui rêvaient de mélanges,

Aux saisons, aux oiseaux, à la nuit étoilée.

 

Ce baiser espéré, je le craignais sans doute;

Pour un poète en noir, l'espoir n'est pas permis.

Il a suffi de toi, lumière sur ma route,

Pour y croire à nouveau et chasser "mes tant pis".

 

Ce baiser m'a surpris, te prenant par la taille,

L'appel de ton parfum ne montrait que ta joue,

Un mot à peine né de mes sombres entrailles,

Soudain s'effilocha comme un pleutre miaou.

 

Ce baiser libéré, l'index mis sur ma bouche,

Ce goût fort étrange, ces scellés de l'été,

Ces plis d'ailes moirées sur tes lèvres farouches,

Cachaient nos deux prénoms dans un nid d'oiselets...

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Frédéric Cogno

 

 

*

 

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. BethanyBry (site web) 09/10/2017

https://imgur.com/user/VanessaCatherine

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.