Frédéric Cogno - Les cirrus

Les cirrus

 

 

 

Je veille une fée vespérale

Drapée de blanc sur son pavois,

Aux longs cheveux d'ambre et de soie,

Nimbant le ciel et ses dédales.

 

Doux est le soir, joie sépulcrale!

Un peigne d'or au bout des doigts,

La Belle affine son minois

Par petites mèches opales.

 

Fibule ôtée pour le coucher,

La toge légère enjôlée,

Parfums flottants de rubans roses,

 

Nue sur un lit de cachemire,

Avant la nuit filons les choses,

Je pense à toi quand je respire.

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Frédéric Cogno

 

*

7 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (3)

1. AlysonXxf (site web) 08/10/2017

Oh God. I don't know what to do as I have a lot of of work to do next week month. Plus the university exams are getting, it will be a torture. I am already losing sleep maybe I should url to calm down a little bit. Hopefully it will all go well. Wish me luck.

2. Frédéric Cogno 03/02/2015

merci beaucoup Anna

3. Anna Logon (site web) 02/02/2015

Je retiens mon souffle dans cette respiration. Merci frédéric pour ces mots si doux.

Ajouter un commentaire