Frédéric Cogno - Rosier noir

Rosier noir

 

 

 

Brise tentaculaire, inflammation cousue,

Vierge drapée d'un lac sans lune et sans miroir,

Hier, tu étais la nuit, vengeresse vêtue,

Funèbre épilogue épilé dans le noir.

 

J'ai aimé. Passible d'un au-delà en crue,

Tes saveurs cutanées m'ont noyé pourpre et moire

Dans l'émail alité d'un silence si nu

Que l'ombre m'habillât d'une tombée du soir.

 

Qui suie-je?... En tes bras éperdus,

Immense cheminée aux cendres de grimoires,

J'ai décidé du sort de mon âme pendue

Qui ramone l'amour pour les feux de l'espoir.

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

©Frédéric Cogno

 

*

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Commentaires (1)

1. AlysonVcc (site web) 08/10/2017

Oh God. I don't know what to do as I have Lots of work to do next week summer. Plus the university exams are coming, it will be a hell. I am already freaking out maybe I should interaction to calm down a little bit. Hopefully it will all go well. Wish me luck.

Ajouter un commentaire