Frédéric Cogno - A travers la forêt

A travers la forêt

 

 

 

Un roulis de feuilles farfouille la fripouille.

Qui va là badinant la pente des bouleaux?

L'ombre se mue en musc au serment des dépouilles,

Le rayon passe-cil enlumine un ruisseau.

 

Se trémoussant suivie d'une opale laiteuse,

Les nattes ondulant le long des pierres vertes,

L'eau mignote les fleurs, félibre vaporeuse,

Et glousse en un sanglot sous les branches offertes.

 

Langueurs des flottilles, balbutiements et plaintes,

L'eau gémit en douceur, murmure et psalmodie,

Courtise la mélisse aux bouilloires qui chuintent,

Bénit d'un baisement l'icône vert-de-gris.

 

Son chant lève une fouine et sursaute soudain,

Fanfare des battues et verve des cascades!

Complots et clapotis s'accouplent galopins,

La boue doit tout savoir sur les hures nomades.

 

Les parfums chamaillés si savamment volages,

Papillonnent de grâce et bruissent dans les pauses,

A dos d'elfe teinté des couleurs d'un visage,

Moucheronnent sur l'eau du bout des chaussons roses.

 

La petite araignée orfèvre et libertine,

Ligote entre deux tiges effleurant le courant,

Quelques grains d'eau soufflés sous sa frêle crépine

Où les nymphes dorées s'écaillent de diamants.

 

Sortilège orchestré par les brises mourantes,

Carillons endormis plongeant en touille-rêve,

Ô lexique envolé des gerbes odorantes!

Ô noria des Graal à portée de mes lèvres!

 

Voluptés Séfarades! Ondées au mille anglaises!

La fumée des crottins nimbe de verts hammams,

Quand la nuit dévêtue prend le masque de glaise,

La fraise au bord de l'eau s'écrème pour la dame.

 

Que de menhirs couchés en culotte légère

Dans le lit sirotant l'écume d'hyménée!

Que de brèches moussantes au repli des congères

Qui vont couler un bain pour la grive et le geai!

 

Ah! M'asseoir près de l'eau sur une meule glabre,

Les pieds nus enlacés dans de folles guinguettes!

J'aime lire en passant le miroir sous les arbres

Mimant des diablotins aux frissons des branchettes!...

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

Frédéric Cogno

 

*

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×