Frédéric Cogno - Une heure tendre

Une heure tendre

 

 

 

Il faisait chaud sur la presqu'île,

Chacun cherchait un petit coin,

Une pause fraîche et tranquille

Sous les ombrages des grands pins.

 

Une heure tendre à partager

Venait au secours des vacances,

Quand soudain je vis allonger

Le vrai bonheur et l'insouciance.

 

Semis d'amour au champ d'épeautre,

Deux êtres couchés, coeurs rêvants,

Dormaient blottis tout contre l'autre,

C'était un père et son enfant.

 

 

 

*           *

*

 

Tous droits réservés

© Frédéric Cogno

 

*

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. AlysonAiw (site web) 11/10/2017

http://www.pearltrees.com/suraj432/item210178186

2. AlysonDmz (site web) 09/10/2017

My friend and I went camping the other day. It was a tiring experience, as he wouldn't let me sleep all night. He kept talking about random subjects and whined about his anxiety. I totally told him to click here and deal with it.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×