Eve Zibelyne - Margot

Margot

 

C’est demain que je passe la main.

Blasé, fripé, je prends mon café.

Le nez dans le p’tit noir, je broie

Mon désespoir. Vis-à-vis d’Margot,

J’ai pas gagné l’gros lot.

J’patauge dans l’marigot,

Mon bouquet dans l’frigo.

Voilà, c’est mon p’tit lot,

Mon coup de foudre rigolo

Parti en sens unique, sans retour

Idyllique.

Je nage en eaux saumâtres

J’en ai mal à la rate. Malade,

J’prends un cachet, marre,

Encore de ramer ! Margot

Elle est partie, vaquer aux cabinets.

Pas au bout d’l’atelier,

Elle a trop d’savoir-faire !

C’est l’notaire au troquet,

Vil soudard défroqué,

Qui me l’a alpaguée,

Pour mieux la protéger.

Margot et moi, moi et Margot,

Fini la fine équipe ! Je rame

À contresens, la mort au cœur,

Fidèle. J’en crève et je rêve

À Margot, l’infidèle, si belle

Dans mes bras, oublieuse

Des abats qui rissolaient

Allègres, aux dimanches radieux

Des amants de Sartène. Goût

D’amour sur la langue trahie.

Je prends mon café froid.

Les draps se sont raidis.

C’est demain que j’passe la main !

Blasé, fripé, je mouche non nez

Endolori.

 

*          *

*

Tous droits réservés

© Eve Zibelyne

17 Février 2013


*

Vous avez également accès au texte Margot version Audio lu par Eve Zibelyne, bonne écoute...

 

 

Pour découvrir l'univers de la Zibelyne, veuillez cliquer sous le lien ci-dessous

http://lesnouveauxpauvres.jimdo.com/

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.