Eve de Laudec - Alarig et Noé

Alarig et Noé

 

 

 

Il la regarde
Ses yeux de mer par temps clair plongés dans les siens, lagon limpide ses yeux à lui impératifs, ses yeux à elle attentifs
Ils sont reliés par le regard d’innocence
Tissant un filet à mailles ténues mais inaltérables

Alarig, petit page celte au casque d’épis blonds, tout de blanc vêtu, juste un air de tropiques sur son gilet fleuri d’hibiscus rouge-roses, rappel de la robe joyeuse de Noé, demoiselle d’un honneur d’un jour,
Noé, coiffée de longues herbes soyeuses muries au soleil,
Toute en grâce, toute en douceur,

Ils se tiennent les mains, bras tendus mais souples, face à face,
Sur la piste de danse
Il ne voit qu’elle, conscient de son rôle de cavalier
Il la dirige d’un geste ferme
Par le regard, par les bras, par les jambes, par son rythme,
Et elle suit, merveilleusement attentive, pleinement confiante,
En parfaite osmose avec son amoureux,

Il la lance, d’une main, dans un rock rapide, la fait tournoyer, une fois, puis ils reprennent le tempo, ensemble, en rejoignant leurs mains, gauche, droite, avant, arrière, la relance, une fois, deux tours sur elle-même, à nouveau à deux mains, il la relâche encore, trois tours cette fois, elle virevolte, sa robe en corolle,

Ils sont graves, si graves, leurs yeux rivés l’un à l’autre, sans un sourire, sans un mot, le regard dirige tout, leur vie semble être en jeu, c’est plus qu’une danse pour eux, ils sont sérieux, appliqués, mais souples, ils n’ont pas appris, ils vivent leur échange pleinement, s’y jettent de tout leur être, à corps perdus, à corps gardés, et c’est harmonieux, tendre et bouleversant d’émotion.

Ils se préparent sans le savoir encore un souvenir inoubliable, le premier amour, la première danse nuptiale, un sacre de printemps, ce moment influera à toujours dans leur vie.

A coté d’eux, les grands mariés dansent, enlacés…..

Alarig et Noé.
Ils sont beaux.
Ils ont sept ans.

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Eve de Laudec

 

*

 

Pour découvrir l'univers des mots emplumés d'Eve de Laudec, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://evedelaudec.fr/ecriture/

 

*

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. AlysonXdx (site web) 09/10/2017

My friend and I went camping the other day. It was a very bad experience, as he wouldn't let me sleep all night. He kept talking about random things and cried about his insomnia. I totally told him to click here and deal with it.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.