Eve de Laudec - Crilence

Crilence

 

 

C’est le cri réprimé de la fillette violée
Qui s’est sentie coupable
Qui n’a été capable
C’est le sanglot muet de l’amour repoussé
La tête est enterrée
Et les oreilles bouchées

C’est le vide béant dans un cœur arraché
Quand le un devient deux
Quand on coupe au milieu
C’est la terrible angoisse d’être seule en été
Quand la foule est autour
Quand s’écroule le jour

C’est la mer retirée lors des grandes marées
Quand la grève asséchée
Crache ses vénéridés
C’est le temps qui s’arrête comme l’oiseau blessé
Qui tournoie en tombant
Ecrase les amants

Hurlements de chagrin n’ont plus droit de cité
On doit les étouffer
On ne doit pas gêner

C’est le crilence

 

 

*

 

Extrait du recueil éponyme "Crilence" chez Chum Editions 2013

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Eve de Laudec

 

*

 

Pour découvrir l'univers des mots emplumés d'Eve de Laudec, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://evedelaudec.fr/ecriture/

 

*

 

11 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. AlysonRfn (site web) 11/10/2017

http://www.tagged.com/profile.html?uid=6055413694

2. AlysonCcv (site web) 08/10/2017

My friend and I went camping the other day. It was a tiring experience, as he wouldn't let me sleep all night. He kept talking about random things and complained about his wakefulness. I totally told him to interaction and deal with it.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.