Emecka - Ainsi parlent les poètes.

Ainsi parlent les poètes.

 

 

Aae790b366abe868176fca24baf2a03d

Photo personnelle de l'auteur

 

*

 

 

 « Sur le soupir de l'amie, toute la nuit se soulève… »

 

 

 

Ainsi parlait Rainer Maria Rilke, pensant

 

Solitaire rêveur,  à l’amour finissant.

 

Je cueille ce doux soupir posé sur sa nuit

 

Et le couche là, entre mes vers d’aujourd’hui.

 

 

 

« Donne-moi tes mains que mon cœur s'y forme… »

 

 

 

Ainsi parlait joliment Louis Aragon

 

Faisant des mains d’Elsa un suave parangon.

 

Comme j’aimerai tant t’offrir ouvertes, les miennes

 

Qui de ton cœur, seraient à jamais les gardiennes.

 

 

 

« Et pour finir, je dirai le baiser de ta lèvre rouge… »

 

 

 

Ainsi parlait bohème, parnassien Verlaine

 

Dans une sérénade ou autre cantilène

 

Dédiée magnifiquement à la chair bénie

 

De l’aimée, fantasmant mes longues insomnies.

 

 

 

 « À mon cœur suffit ta poitrine, mes ailes pour ta liberté. »

 

 

 

Ainsi parlait si fort, Don Pablo Neruda

 

Chant désespéré ou complainte du soldat ;

 

Larmes noires du poète qu’on assassine

 

Quand  l’amour se meurt et la haine s’enracine.

 

 

 

« Poète, je nuage  tes mots et dessine mon ciel »

 

Ainsi parlais-je en voletant de rêves en rêves.

 

 

 

*

 

 

Poèmes cités:

 

Rilke (Sur le soupir de l’amie)

Verlaine (Sérénade)

Neruda (Pour que tu m’entendes)

Aragon (Les mains d’Elsa)

 

 

*          *

*

 

 

Tous droits réservés

© Emecka - Mk

Mai 2014

 

*

 

Pour visiter l'univers d'Emecka - Mk, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://emecka.blogspot.fr/p/renaissance-et-liberte.html

 

*

 

 

 

 

 

 

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Lilas 11/06/2014

Merveilleux...J'adore...

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×