Emecka - Avertissement au candide

Avertissement au candide

 

D’aucuns disent, bien moqueurs pour le coup,

A propos de culture, qu’en posséder peu

S’est assurément l’étaler beaucoup !

Vieil adage à méditer cependant quelque peu.

 

Explorons le, au jeu des contraires :

En avoir beaucoup et la toute garder !

Voilà bien, égoïste et délétère

Une philosophie piètre et bon marché.

 

Ami, ta connaissance, fut-elle modeste,

Intéresse l’Epicure que je suis ;

Elle vient, déterminée et sans conteste

S’unir à la mienne, la complétant ainsi.

 

Au risque d’une coupable immodestie,

Etalons nos respectables avantages ;

Au repas des arts, avec grand appétit,

Chacun se sert encore et davantage.

 

Si la culture représente un coût

De grâce, n’essayons pas l’ignorance ;

Feuilles et poésies, mes arbres portent beaucoup

De messages gratuits, à ceux qui pensent…

 

Comme Voltaire, qu’il faut son jardin cultiver

Pour être libre et avoir toujours, la tête levée.

 

 *          *

*

Tous droits réservés

© Emecka - Mk

 

*

Pour continuer à visiter l'univers d'Emecka :

http://emecka.blogspot.fr/p/renaissance-et-liberte.html

 

*

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. Tippi 15/12/2013

Et ce ne sont pas des mots pour des mots, des paroles en l'air, des vers pour nous plaire, des rimes pour être jolies. ..

Non! c'est toute la philosophie du quotidien de Emecka, le plus sincère qui soit dans ces propos qui ne sont que des pas immenses entre les hommes.

Partages, échanges, confiance et complémentarité égalent cet humaniste curieux de découvrir toujours et encore. .. n'hésitez pas à visiter le blog d'Emecka

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×