Ema / Edith Aurengo - La joie

La joie

 

Photo3376

 

 

J’ai rossé mon chagrin à coups de rires, il reste de lui quelques graines éparpillées çà et là sur le sol de mon cœur, elles se dessèchent et crient à l’abandon ....

La joie , elle, plume sautillante comme elle peut l’être, s’est faufilée à sa place sans plus attendre. Elle frétillait de sa farce et déjà me faisait la courbette. Je n’y résistai point et l’accueillis à grands renforts de sourires qui éclataient dans des silences d’étonnement. Je refis connaissance en l’abordant fragilement, genoux écorchés sur des tas de cailloux.

Alors, mes déveines se sont effritées et leurs cendres se sont réfugiées dans le vide d’un des morceaux du puzzle de ma vie qui les guettait, bras ouverts, chargés de tendresse pour elles. N’avaient-elles pas partagé le même pré que mes bonheurs ? Fleuri ce pré de chardons autant que de marguerites qui se disputaient la place dans mon cœur léger ou triste au gré de leurs caprices.

Allez, la joie reste dans mon jardin
Toi, je ne te rosserai que de cajoleries,
Je te bichonnerai de la caresse de mes yeux,
Je te nourrirai de mes grands rires revenus,
Je te réchaufferai au feu de mes élans,
Je danserai avec toi dans de folles rigolades,
J’engrangerai pour toi des greniers d’Amour
Je porterai sur mes sourires le refrain de ton retour.

Et dans ces hivers où le brouillard tentera de démêler nos accords , je glisserai dans ses volutes des notes aux accents si chauds que nous en resterons accolées l’une à l’autre, la Joie et moi !!!!!!

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Ema / Edith Aurengo

 

*

 

 

Je vous invite à découvrir et à aimer la page Facebook d'Ema :

https://www.facebook.com/lapluiestdouce?hc_location=timeline 

 

*

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.