Colette Daviles-Estinès - Peut-être mais

Peut-être mais

 

 

 

Dessous les frondaisons des îles révélées
Chercher l’or lisse et l’ambre
Des lumières à venir
Une trace de soleil éventré
Déversé
J’ai peut-être rêvé ce lambeau de chemin
Là dénoué
Ce coton de ciel pourpre
Ces griffures de ronces
Et de rosiers mêlées
Mais la couche d’un chevreuil
Au creux de l’arbre mort
 
J’ai peut-être rêvé les brindilles foulées
Et l’antre abandonné
Où je venais enfouir l’horizon à mon tour
Sauve/garder ce qu’il restait de moi
Chaque fois, chaque foi j’y croyais
Une idée de sentier l’été
Aux poussières soulevées
Peut-être j’ai oublié
 
Une idée de mistral aura tout emporté
Peut-être
 
Mais un velours poivré
De menthe dans la bouche

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Colette Daviles-Estinès

 

 

*

 

Pour visiter l'univers de Colette Daviles-Estinès, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

 http://lesvoletsouvers.over-blog.com/

 

*

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. AlysonQoj (site web) 09/10/2017

My friend and I went camping the other day. It was a horrific experience, as he wouldn't let me sleep all night. He kept talking about random stuff and whined about his sleeplessness. I totally told him to this and deal with it.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×