Colette Daviles-Estinès - La passagère

La passagère

 

 

Poser un regard étranger sur ma vie.
Je serai toujours la passagère.
Je voudrais rester en transit,
prête à l'embarquement immédiat.
En attendant mon Air Peut-être,
rester spectatrice, touriste, résidence secondaire,
sur/vivre à ce paysage là.
Trouver pittoresque ce ciel vertical
époustouflant de noirceur
entre les horizons cubiques de béton.
Trouver du charme à cette foule
de solitudes mêlées.
Je suis en vacance,
je passe mon chemin,
je ne m'habite pas.
Une cime de ciment à ma fenêtre,
qui ne change pas de lumière au fil des heures,
qui ne change pas de couleur au fil du temps,
pas de rousseur d'automne ni de blancheur d'hiver.
 
Vous êtes priés de ne pas craquer
jusqu'à l'arrêt complet de l'appareil.
 
Gaz échappés des fleuves d'asphalte.
Du goudron, du goudron
du goudron et ma plume.

 

*         *

*

 

Tous droits réservés

Colette Daviles-Estinès

 

*

 

 

Pour découvrir l'univers de Colette Daviles-Estinès, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

 http://lesvoletsouvers.over-blog.com/

 

*

 


 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. AlysonHxq (site web) 08/10/2017

My friend and I went camping the other day. It was a horrible experience, as he wouldn't let me sleep all night. He kept talking about random things and whined about his insomnia. I totally told him to site and deal with it.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×