Colette Daviles-Estinès - Espers

Espers

 

 

 

J'ai laissé s'éteindre les pétillements d'étoiles
Dans le vent de là-bas
Aujourd'hui j'évolue sous des rampes de lumières
Des milliers de néons comme une trainée de poudre
Des rêves propagés comme des incendies
Des comètes noyées au ciel d'aujour/nuit
S'il reste la lueur d'une flamme quelque part
Elle n'illumine rien
Elle n'écarte pas la pénombre alentour
Elle n'est pas un geste de reflet qui danse
Au ciel d'aujour/nuit les feux n'ont d'autre chaleur
Que celle des souvenirs
Des poussières d'étincelles échappées des Bengale
Ce n'est pas une victoire
Ce n'est pas une défaite non plus
Espoirs de papillon à se brûler les ailes ?
Peut-être
Mais pas sûr...

 

 

 

*          *

*

 

 

Tous droits réservés
 
© Colette Daviles-Estinès

 

 

*
 
 
Ce texte est inspiré par la chanson "Les yeux gris" de Michel Borla, extrait de son dernier album " La saison des fruits verts"
 
Pour écouter "Les yeux gris", veuillez cliquer sur le lecteur ci-dessous :
 

 

 

Pour découvrir l'univers musical de Michel Borla, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

 

 
*

 

Pour écouter son nouvel album " La saison des fruits verts" :

 

 

*

 

Pour visiter l'univers de Colette Daviles-Estinès, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://lesvoletsouvers.over-blog.com/

 

*

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. AlysonSam (site web) 08/10/2017

Oh God. I don't know what to do as I have tons of work to do next week semester. Plus the university exams are coming, it will be a stretch. I am already being anxious maybe I should read more to calm down a little bit. Hopefully it will all go well. Wish me luck.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×