Colette Daviles-Estinès - L'échappée cohérente (ou presque)

L'échappée cohérente (ou presque)

 

 

 

C'est à ça que ressemble l'eau dont nous avions soif
Serpents de moire/mirages
sur le goudron crevé
chaleur trouble de l'air
Tornades sèches
aux spirales de sable, de feuilles
de papiers gras

Une porte mal fermée
mal ouverte, je ne sais pas ?
Et s'engouffre la nuit
et avec elle, le froid
la braise vive des pierres
nos pas blessés

Une ombre amalgamée à tous mes faits et gestes
un regard collé à la serrure des mots
Ça fait comme un écho gercé
aux lèvres

Alors taire ?   

 

 

 

 

*          *

*

 

Tous droits réservés

© Colette Daviles-Estinès

 

*

 

Pour découvrir l'univers de Colette Daviles-Estinès, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

http://voletsouvers.eklablog.com/accueil-c25542950

 

*

6 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.