Christelle Cardinaud Peinture Poésie Variations d'une plume

Présentation de Christelle Cardinaud - Artiste-Peintre

 

Variations d'une plume est heureuse d'accueillir Christelle Cardinaud dans ses pages, cela fait un  long moment que je suis le travail de cette artiste et c'est pour moi une très belle découverte que je tenais à vous présenter.  Je vous propose  de découvrir son bel univers poétique et tout en émotions au fil des publications... Pour commencer votre balade poétique sous son beau pinceau, elle nous offre "La couleur de mes rêves".

 

Voici sa présentation :

 

J’ai commencé (comme des tas d’autres) par aimer dessiner depuis toute petite. Sans originalité. Sans pratique excessive. C’était juste pour moi une occupation naturelle, je crois.

Grandir ne m’a pas changée et adolescente sans bloc sous la main, c’est sur mes pantalons que je m’essayais à de nouveaux motifs.

Lorsque la vie m’a amené à un travail, je me suis tournée simplement vers des créations plus rares, des compositions que j’aimais faire, juste avec une optique de décoration.

 

Peindre… j’ai commencé un peu par jeu, pour répondre à l’invitation renouvelée d’une amie qui participait régulièrement à des festivals de peinture. Deux ou trois tubes, quelques pinceaux, un bloc de papier et un carton toilé auront été mes premières armes ; la photo d’un tournesol, un couvercle de boite de gâteaux et la couverture d’un magazine de décoration mes premiers modèles.

Je ne parlerai pas de « découverte »… encore moins de révélation… c’était juste là, en moi.

J’ignore dans quel ordre le temps, le travail, la curiosité auront fait leur travail, j’ai juste continué. Pendant quelques années à reproduire des photos. A chercher la reproduction parfaite, dans les lignes, les couleurs et la lumière. A beaucoup regarder le travail des autres. A apprendre de technique, d’essais ratés. A tester les mélanges, les textures, les supports. A changer de sujet.

 

J’ignore comment s’est opéré le glissement vers cet univers dans lequel j’évolue aujourd’hui.

Peindre l’humanité c’était la regarder, l’observer. Je n’ai fait que m’en détacher, parce qu’elle m’effrayait, m’ennuyait.
Les natures mortes manquaient de vie, d’envie.

 

Le parallèle s’est fait doucement entre l’humain et l’arbre. Une graine avant la naissance. Grandir. Vivre, seul ou en groupe, sans parfois le choisir. S’implanter dans un endroit improbable et y vivre pourtant. Affronter les éléments, résister ou abandonner. Se tordre et être marqué, brisé parfois. Déraciné… Mourir un jour…

J’ai trouvé tellement de ces comparaisons que j’ai définitivement mêlé l’homme et l’arbre. Je leur prête des histoires, des rêves, des envies. Des solitudes choisies ou subies. Des amours naissances ou même passées, des histoires rêvées, imaginées et le mélange des deux.
Si mon imagination se tarit parfois de ces histoires, j’accorde à la technique une autre place.

Mes premiers arbres peints sur un fonds épais de matière le sont désormais sur un ciel lisse et plat, qui me fait chercher une autre lumière, des transparences sur le sol. Je cherche aujourd’hui plus de légèreté dans la masse des feuilles, comme pour rendre plus légères ces histoires que je raconte ou invente. .. comme une histoire sans fin

 

Christelle Cardinaud

 

 

 

 

*          *

*

 

 

Pour découvrir "La couleur de mes rêves", veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

 

Christelle Cardinaud - "La couleur de mes rêves"

 

 

 

 

*