Anna Logon -  Les Crayons Rouges

Pour commencer cette nouvelle semaine, encore une très belle arrivée sur Variations d'une plume, Anna Logon, une plume tout en sensibilité et délicatesse.



Voici sous sa plume, sa présentation :



À l’ancre des maux, parfois je renversais sur mes plaies des mots d’encre placebo.
Toujours en secret, seuls mes yeux étaient admis. Un très bon ami y a glissé les siens, trouvant ma poésie « sublime et bouleversante » (Ah ! J’en ris encore...).
« Tu devrais prendre un nom de plume »... (Allons bon...) Alors, il faut qu’il ait du panache ! Mille mots ont tourbillonné, pour n’en retenir qu’un : « analogon », principe philosophique signifiant « autre soi-même ». Ainsi, Anna Logon est née un soir de juillet 2013.
« Écrire, c’est d’abord un exutoire ; quand tu auras tout dit, alors tu prendras du plaisir. Écris encore, et viendra le temps où les personnages auront leur propre vie... », disait-il. Doucement, il a su guider ma main. Je libérais la corseterie de mes rimes pour une prose poétique. Avec plus ou moins de réussite, m’essayais à d’autres univers, styles, ambiances... gloutonnement. Désormais, d’autres regards glissent anonymes sur mes lignes virtuelles, et leurs retours d’impression me portent.
Grâce à lui, j’ai découvert le bonheur d’écrire... Je me suis trouvée, enfin...


Pour son arrivée sur Variations d'une plume, elle nous offre "Les Crayons rouges".



Extrait :

Alpes abandonn es

Une dernière fois assise sur le banc adossé à l’appentis à bois, Léonie regarde l’aube se lever. Ses yeux d’un bleu topaze presque cristallin n’y voient plus guère, mais ne se lassent pas de cet enchantement. Les premières brumes diaphanes de l’automne se déchirent lascivement dans les derniers rayons déjà blancs. Le voile doucereux dénude les pâtis dans une odeur d’herbe humide et d’agarics champêtres, caresse les gris bardeaux des quelques toits encore debout. La lumière accouche enfin les premiers contreforts au-dessus des verts alpages. La montagne se démasque pierre après pierre, plastronnant de son fronton de roche. « Tu n’as pas bougé toi ma belle, tu seras toujours là... Différente oui, mais toujours là. Moi, j’arrive au bout du temps... » murmure Léonie.

Pour lire  "Les Crayons rouge", veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

Anna Logon -  Les Crayons Rouges

*          *

*

Tous droits réservés

Anna Logon

*

Anna Logon - Les Crayons Rouges - Variations d'une plume - Les amours de livres de falbalapat

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.